Ateliers de créativité : 3×3 vs 9

Lors d’une formation des Business Analysts que je co-animais, et dans le but de pratiquer un peu les ateliers de créativité, j’ai fait une expérience comparative.

Le sujet général de la formation et de l’expérience était la transformation annoncée du métier des stagiaires, car leur entreprise allait recourrir systématiquement à l’externalisation.

La nature de l’exercice, et les reponses obtenues ne m’intéressent pas ici, ce qui m’intéresse c’est le processus de créativité de groupe. Comment avoir des idées quand on est 9, que l’on ne dispose pas de beaucoup de temps, et que le consensus reste à trouver.

« Protocole experimental »

Experience 1 : « Placez vous dans 1 an, vous croisez votre DSI dans l’ascenseur, la transformation est un succès, qu’est-ce que vous lui dites. » (les experts y verront un pâle reflet de Remember the Future )

Chaque stagiaire a écrit ses idées (bénéfices, réalisations, …) dans son coin sur des post-its. Nous avons collé ces post-its au mur.

Experience 2 : « Quels sont les freins, les obstacles pour cette transformation » (les experts auront cette fois-ci, ainsi que pour l’experience 3, reconnu l’ombre d’un Speed Boat).

Les stagiaires ont été groupés par 3 (3 groupes puisqu’ils étaient 9). Au bout du même temps que pour l’experience 1, un representant de chaque groupe est venu coller dans une autre zone du mur les idées. J’avais limité à 4 le nombre d’idées.

Experience 3 : « Quels sont les atouts, qu’est-ce qui va vous aider, faire que ce soit un succès ».

Cette fois ci, pour changer un peu des post-its, j’ai fait un tour de table, une idée chacun. Au bout de 6 intervenants, la source s’est rapidement tarie.

Resultats et conclusions

Nbre de post its (en ordre décroissant) 1,2,3

Unicité et pertinence des idées 3,2,1 (avec un écart assez faible). La censure sur le 3 est arrivée trop tôt.  Je dois dire que je m’attendais à pire pour le 1, il n’y avait pas tant de redondance que ça

Richesse 1 et 2 exaequo puis 3. La contrainte « 4 freins max » n’a pas trop bridé la créativité.

Intelligibilite 2, 3, 1

Si vous avez 9 participants « bavards » le mieux c’est le 2 (en changeant les groupes a chaque fois), avec l’inconvenient que certains parlent peu, et peut-etre un peu trop de censure.

Le 1 donne une plus grande sensation de créativité pendant l’exercice, mais reste derrière le travail d’articulation et de synthèse, que je trouve frustrant s’il est fait plus tard.

Du coup ma préférence va au 22, le 3 je n’aime pas trop (à part peut être pour une rétrospective où il est critique que tout le monde parle), le 1 j’hesite. Je n’ai pas trouvé comment faire une synthèse collectivement (le dot voting a ses limites).

Publicités

A propos pierrefauvel

Project Leader and/or Agile Coach. Pragmatic. Hard core Zen inspired.
Cet article a été publié dans Agile, Efficacité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s